Union of Canadian Correctional Officers - Syndicat des Agents Correctionnels du Canada - Confédération des Syndicats Nationaux

Nouvelles

Réunion Patronale Syndicale Nationale
16 décembre 2014
Sommaire du CNCPS

Le 4 décembre, le syndicat a rencontré le commissaire pour discuter de quelques sujets. Voici un résumé de ces discussions.

Une tasse pour se rappeler
15 décembre 2014
Cinq sujets, cinq semaines intensives

Depuis le 1er novembre 2014, UCCO-SACC-CSN a mené une campagne continue d’enracinement de nos demandes de négociation auprès des 7 500 membres. Tous les jours pendant les cinq dernières semaines, nous avons discuté de sujets qui nous préoccupent en tant qu’agent-es correctionnel-les : nos futures conditions de travail.
Séance de négociation du 25 au 27 novembre
09 décembre 2014
Un peu de progress

Maintenant que nous connaissons un peu plus nos demandes à la suite à la campagne intensive d’enracinement, voici des nouvelles de la table de négociations, particulièrement des séances du 25 au 27 novembre 2014.
Notre demande concernant les augmentations de salaire
09 décembre 2014
On le mérite!
Moderniser les procédures disciplinaires archaïques
01 décembre 2014
Notre demande reliée aux procédures disciplinaires:
Réunion Patronale Syndicale Nationale
24 novembre 2014
Novembre 2014
Plus d’horaires de 12 heures pour une meilleure qualité de vie
24 novembre 2014
Notre demande reliée aux horaires; Annexe K :
Un front uni à Queen’s Park sur le projet de Loi 2
21 novembre 2014
Les agents correctionnels fédéraux et ceux de l’Ontario font du lobbying pour être couverts par la Loi modifiant la Loi de 1997 sur la sécurité professionnelle et l’assurance contre les accidents du travail

Photo: Jason Godin avec le ministre du Travail ontarien, Kevin Flynn (au centre), et Dan Sidsworth du SEFPO
Pour des primes améliorées
17 novembre 2014

Notre demande reliée aux primes :

Prime d’agent correctionnel de 1750 $

• Double à 3500 $ après trois ans pour reconnaître l’ancienneté

• Que la rente de retraite en tienne compte

• Cela appuie nos efforts en vue de maintenir la comparabilité avec la GRC

• Cela reconnaît le caractère unique de nos emplois comme CX

Prime de rétention et de recrutement (Port-Cartier et Grande Cache)

• 2400 $ - célibataire

• 3600 $ - famille

• Pour compenser le coût élevé de la vie dans les régions éloignées

• Crée une incitation à rester dans ces régions

Les primes spécifiques

• Maître chien : (4 $ chaque 4 heures travaillées à 2,50 $ de l’heure pour toutes les heures, y compris les heures supplémentaires)

• Uniforme : + 200 $ pour un maximum de 800 $

• Instructeur : + 0.25 $ /heure

• Les membres de l’EIU/ négociateur: + 0.25 $ /heure

• Pompiers : + 0.25 $ /heure

Ces primes reconnaissent nos différentes responsabilités, nos qualifications et notre professionnalisme au sein de nos établissements.

Profitons de cette semaine thématique pour réfléchir à toutes les raisons qui pourraient appuyer notre demande d’amélioration des primes. Parlons de nos vacances à chacune des opportunités qui se présentent à nous.

Faisons en sorte que dans nos discussions entre collègues, nous nous assurons que chacun des membres connaissent la demande et appui le syndicat lorsque viendra le temps de négocier ce volet important de nos conditions de travail.

En lutte pour de meilleures vacances
10 novembre 2014
Notre demande reliée aux vacances :

• Après 6 ans de service: 4 semaines

• Après 12 ans de service: 5 semaines

• Après 18 ans de service: 6 semaines

Plus : avoir un meilleur choix sur le moment de prendre nos vacances.

Notre demande au sujet des vacances est importante :

• Pour nous aider à réduire le stress relié au travail

• Parce que nous sommes des agents correctionnels 24 heures par jour / 7 jours par semaine et nous avons besoin de temps de ressourcement à cause de la pression constante que nous vivons quotidiennement.

• Pour une meilleure qualité de vie à la maison avec nos familles

• Pour simplifier le système de cumul qui existe actuellement• Après 6 – 12 – 18 ans, nous méritons plus de vacances parce que nous effectuons un travail que peu de gens peuvent accomplir et très peu veulent s’y risquer !

• Après 18 ans, avoir 6 semaines de vacances est une option trèsraisonnable considérant l’usure physique et mentale

Profitons de cette semaine thématique pour réfléchir à toutes les raisons qui pourraient appuyer notre demande d’amélioration des vacances. Parlons de nos vacances à chacune des opportunités qui se présentent à nous. Faisons en sorte que dans nos discussions entre collègues, nous nous assurons que chacun des membres connaissent la demande et appui le syndicat lorsque viendra le temps de négocier ce volet important de nos conditions de travail.
L’Halloween : dangereuse pour les travailleuses et les travailleurs régis par le Code canadien du travail
30 octobre 2014
Montréal, le 30 octobre 2014 — Au jour de L’Halloween, le gouvernement Harper fait peur aux travailleuses et travailleurs régis par le Code canadien du travail, et les agentes et agents correctionnels fédéraux ne trouvent pas ça drôle.Une nouvelle définition qui affaiblie la notion de « danger » qui entrera en vigueur le 31 octobre était dissimulée dans les 308 pages de la législation omnibus de mise en œuvre du budget adoptée le printemps dernier. Il s’agit de la Loi no 2 sur le plan d’action économique de 2013. 

Pour le Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN), cette modification aura un effet néfaste pour les personnes qui veulent améliorer la sécurité dans les pénitenciers fédéraux.La loi élimine du même coup les agents de santé et sécurité indépendants, qui, jusqu’à demain, sont responsables des enquêtes de plaintes en milieux de travail dangereux. Ces agents seront remplacés par des responsables politiques relevant directement du ministre du Travail, qui aura aussi désormais le pouvoir d’infirmer unilatéralement leurs décisions.

« C’est une mauvaise blague pour quiconque exerce un emploi régi par le Code du travail fédéral, mais surtout pour ceux et celles d’entre nous qui portent un uniforme pour notre pays, a commenté le président national d’UCCO-SACC-CSN, Kevin Grabowsky. 

Comme agents et agentes correctionnels, nous sommes scandalisés par ces changements insensés et non nécessaires au Code du travail. »Selon un amendement existant depuis 2000, la définition de danger dans le Code canadien du travail inclut une « situation, tâche ou risque — existant ou éventuel — susceptible de causer des blessures à une personne qui y est exposée, ou de la rendre malade — même si ses effets sur l’intégrité physique ou la santé ne sont pas immédiats —, avant que, selon le cas, le risque soit écarté, la situation corrigée ou la tâche modifiée. » La nouvelle définition ramène la notion de menace imminente qui existait avant l’an 2000 afin de justifier un refus de travailler sous la Section 128 du code. 

« Dans notre milieu de travail, quand il manque une pièce de deux pieds de métal nous savons que ce sera dangereux, même s’il n’est pas imminent », mentionne monsieur Grabowsky.UCCO-SACC-CSN a été parmi les premiers syndicats à faire appliquer la définition introduite en 2000, ce qui a mené à une décision majeure de la Cour Fédérale en 2004 qui a élargi l’interprétation de ce qu’est un danger au sens de la loi. Cette décision s’est alors appliquée à tous les travailleurs et travailleuses sous juridiction fédérale. Cette décision – qui a notamment eu pour effet d’accorder à nos membres le droit de porter des menottes – confirme que la notion de « danger » au Code comprend aussi les comportements humains imprévisibles. 

Le nouveau libellé, adopté par les conservateurs, fait en sorte que les éléments comme le comportement humain ne seront plus un facteur dans l’évaluation du danger. Cela change énormément la donne pour les agents correctionnels, travailleurs de première ligne.

« Pour les agentes et agents correctionnels, cette modification est critique, a observé Kevin Grabowsky. Elle affaiblit notre capacité d’appliquer le Code du travail et nous empêche de rendre nos établissements plus sécuritaires. C’est un exemple de l’effrayante campagne du gouvernement conservateur contre les travailleuses et travailleurs. »
Réunion Patronale Syndicale Nationale
23 octobre 2014
LE 9 OCTOBRE

L’employeur met fin au Congé pour accident de travail après 130 jours

UCCO-SACC-CSN a exprimé sa déception et son mécontentement face à la décision de l’employeur de mettre fin au Congé pour accident de travail des agents après cent trente (130) jours ouvrables. Après cette période, les agents dont la demande est toujours soutenue par la commission des accidents du travail de leur province seront désormais payés par cette dernière, à moins que leur retour au travail soit « imminent ».

Cette décision, communiquée au syndicat pendant notre semaine à Ottawa, est un autre exemple où l’employeur change les conditions d’emploi durant la période de gel législatif. Cette fois, certains de nos membres les plus vulnérables en subiront les conséquences. L’employeur est déterminé à imposer ses nouvelles règles dans « les prochains jours ».
Le syndicat informe des députés du NPD fédéral sur des problèmes urgents
15 octobre 2014
Le Parlement a repris ses activités dans un contexte qui tient compte des prochaines élections fédérales. UCCO-SACC–CSN a donc renoué ses contacts politiques en rencontrant trois députés du NPD à Ottawa le 22 septembre dernier, soit le critique des Affaires étrangères, Paul Dewar, le critique de la Sécurité publique, Randall Garrison et le critique du Conseil du Trésor, Mathieu Ravignat, afin de discuter de plusieurs enjeux.
Communiqué de presse
30 septembre 2014
« Attention : Danger » à Ottawa-Ouest – Nepean

Les agents correctionnels lancent une campagne pour contrer les attaques antisyndicales des conservateurs
Ottawa, le 30 septembre 2014 — Cet après-midi, les agents correctionnels syndiqués entament leur action contre les attaques antisyndicales du gouvernement conservateur en s’adressant directement aux électeurs de la circonscription fédérale d’Ottawa-Ouest – Nepean.
Conseil national mixte
25 septembre 2014
Rapport annuel du Secrétaire général 2013-2014

« Mandat

Les employeurs et les agents négociateurs ont convenu d'attribuer au Conseil national mixte le titre de « tribune de choix » pour l'élaboration conjointe, la consultation et l'échange d'information entre le gouvernement, à titre d'employeur, et les agents négociateurs de la fonction publique. Par l'intermédiaire du CNM, les employeurs et agents négociateurs assument conjointement la responsabilité de grands enjeux dans le milieu de travail et élaborent, en collaboration, des solutions aux difficultés qui se posent en milieu de travail.»
Compte rendu de la réunion du Comité national de consultation patronale-syndicale
17 septembre 2014
Voici un résumé de la réunion du 4 septembre 2014 du Comité national de consultation patronale-syndicale (CNCPS) entre l’exécutif national d’UCCO-SACC–CSN et le commissaire accompagné de son équipe à l’AC. L’ordre du jour de la réunion était particulièrement chargé, car il y avait de nombreux points à traiter relativement aux relations de travail entre les parties.
Projet de Négociation Mai 2014
17 septembre 2014
Convention Collective et Entente Globale
Le Conseil du Trésor fait sa proposition de « non-congés de maladie » à d’autres syndicats
13 septembre 2014
Le Conseil du Trésor a finalement déposé sa proposition cachée sur les congés de maladie à la table de négociation de l’Alliance de la fonction publique le 10 septembre, après des mois d’une campagne infructueuse pour persuader les syndicats des services publics à contourner le processus normal de négociation.
Une victoire importante en vertu de l’annexe K
05 septembre 2014
Dépôt de griefs à l’établissement Fenbrook

Les membres d’UCCO-SACC-CSN de la région de l’Ontario ont réaffirmé le droit de regard du syndicat sur l’établissement des horaires de quart, à l’occasion d’un arbitrage concernant une contravention à l’annexe K de la convention collective.
SLA Défi seau d'eau
27 août 2014

 

Jugement hâtif

Rapport sur le décès en détention d’Ashley Smith à l’Établissement pour femmes Grand Valley


 

Alertes du site Web par courriel




Child find

Union of Canadian Correctional Officers - Syndicat des Agents Correctionnels du Canada - Confédération des Syndicats Nationaux
1601 Avenue De Lorimier, Montréal, Qc, H2K 4M5
Téléphone : (514) 598-2263 Télécopieur : (514) 598-2493 Sans frais : 1 (866) 229-5566 Courriel : ucco-sacc@csn.qc.ca